• Expo solo
  • Installation vidéo La Répétition à Sporobole jusqu’au 22 avril 2017
  • Sporobole

Myriam Yates Portrait

Bio

télécharger PDF

Myriam Yates est titulaire d’un baccalauréat en arts plastiques et d’une maîtrise en arts visuels et médiatiques de l’Université du Québec à Montréal. Ses œuvres ont été présentées lors d’événements tels que le Buenos Aires International Documentary Film Festival (2013), Kasseler Dockfest (Kassel, Allemagne, 2012), Images Festival (Toronto, 2012), Les Rencontres internationales-cinéma et art contemporain, (2007, 2012, 2013, 2014, Paris et Berlin), Le Mois de la Photo à Montréal (2007). Son travail a fait l’objet d’expositions individuelles et collectives, notamment à la Galerie d’art Foreman de l’Université Bishop’s (Sherbrooke, 2013), au Hessel Museum of Arts du CCS Bard (N. Y., 2012), lors de la Triennale québécoise au Musée d’art contemporain de Montréal (2011), à Optica, centre d’art contemporain (Montréal, 2009). En 2004 et 2005 elle a participé au programme de résidence thématique IntraNation et à l’Interactive Screen du New Media Institute au Banff Centre. Elle a pris part à divers comités et jurys, notamment au Conseil des arts et des lettres du Québec, au Conseil des arts du Canada et au Ministère de la culture et des communications du Québec. De 2010 à 2013 elle a rempli le rôle d’experte régionale pour l’Estrie du programme d’intégration des arts à l’architecture. Elle habite Sherbrooke depuis 2009 et fut directrice artistique et coordonnatrice de la programmation à Sporobole, un centre en art actuel situé à Sherbrooke (Québec) de 2009 à 2014. Son travail a fait récemment l’objet d’un essai dans la revue Préfix Photo, consacrée aux architectures improbables ainsi que d’une exposition à Prefix Institute of Contemporary Art. En juin 2015 elle remporte le prix Victor Martyn Lynch-Staunton du Conseil des arts du Canada, arts médiatiques.

Statement

télécharger PDF

Ma pratique s’oriente principalement vers la vidéo, le film, l’image. Misant sur la puissance évocatrice de lieux singuliers, avec des plans relativement minimalistes et photographiques, j’explore les dimensions transitoires ou historiques de ces lieux tout en les ancrant dans la contemporanéité.

Intéressée par la notion d’espace en général, je me préoccupe des développements architecturaux, urbanistiques, ainsi que de la place réservée à l’espace public. Je porte un intérêt marqué pour les lieux de loisirs ou de rassemblement, particulièrement pour les lieux obsolètes ou en voie de disparition, mettant en scène des liens renouvelés entre l’individu, la modernité et l’architecture.

Souvent présentées en série ou en diptyque, mes œuvres sont projetées en grand format dans une salle d’exposition et parfois en monobande dans le cadre de festivals de cinéma et d’art contemporain ou de documentaire expérimental. Je suis, à l’instar d’autres artistes provenant des arts visuels, inspirée par le dispositif cinématographique, proche encore d’une fascination pour l’image.